jeudi 8 février 2018

Le successeur de manx tt arrive enfin !



Les français de Kylotonn, appuyés par Bigben interactive ont dévoilé aujourd'hui un peu de gameplay de leur prochain titre explicitement nommé TT Isle of Man, le tout commenté dans une vidéo youtube par John Mc Guiness, qui, comme chacun le sait n'est pas le célèbre inventeur de la bière brune, mais bel et bien un pilote vétéran de cette prestigieuse et dangereuse épreuve de moto. Fake ou pas, le mec lache même quelques larmes de bonheur (ou de nostalgie). De notre point vue, ça fait environ quinze ans qu'on trépigne d'impaience en attendant la suite spirituelle du génialissime jeu d'arcade "ManxTT Superbike". Pour l'instant on ne sait pas trop si le jeu misera tout sur l'arcade ou s'il sera plus orienté simulateur de moto que le titre de Sega. En revanche on sait que 60km et 264 virages seront modélisés, permettant au joueur de (re)vivre l'épopée du Tourist Trophy, une course ouverte à tous et se déroulant depuis des décennies sur l'île de Man. Les screenshots ne sont franchement pas dégueus, alors ça vaut le coup d'y jeter un oeil... le jeu sortira sur PS4 le 17 avril 2018.


samedi 27 janvier 2018

Kingdom Comes : une vidéo de gameplay


Parmi les jeux qui vont marquer 2018, je fais le pari que Kingdom Come : Deliverance sera dans la liste. Nous en parlions déjà lors du dernier E3 : ce simulateur médiéval en monde ouvert, avec ses visites d'abbayes et ses balades bucoliques, fleure tellement bon l'immersion dans un univers à la Game Of Thrones qu'il sera difficile d'y résister. Ajoutons qu'un collector en édition limitée incluant une figurine en résine et une cartes du monde façon tissage moyen-âgeux est au programme à un prix tout à fait abordable. Les livraisons sont prévues le 13 février, parce que de toutes façon, tout le monde sait qu'aujourd'hui, la Saint-Valentin, c'est surfait 👀. Histoire d'achever les dernières gouttes d'hésitations qui pouvaient retenir les joueurs de choper ce collector, l'éditeur vient de publier une vidéo qui dévoile environ 15 minutes de gameplay. Ça va chauffer dans les chaumières...


vendredi 12 janvier 2018

[Trailer] The Aquatic Adventure of [...]

Les niveaux sous marins dans Sonic et Rayman sont vos préférés ? Abzû et Ecco The Dolphin n'ont plus de secrets pour vous ? Vous ne prenez jamais votre douche sans enfiler au préalable vos palmes et votre tuba ? Si vous avez répondu oui à leune de ces question, alors il y a de fortes chances pour que The Aquatic Adventure of the Last Human vous intéresse. Ce grand gagnant du festival indé Dreamhack, ce Metroidvania sous marin annonce des batailles avec des boss épiques et des zones à expolorer qui exhibent une beauté mélancholique rare dans un style 2D pixellisé. Il sera dispo le 24 janvier sur PS4.


mercredi 27 décembre 2017

[Test] Singstar Celebration

Ahhh, Noël. Ses chants, ses décorations, et ses réunions de familles. L'occasion rêvée de célébrer la fin de l'année en partageant un bon moment avec ceux que l'on ne voit pas souvent. Bon dans les faits, il faut parfois composer avec l'oncle Roger qui passera la soirée à nous expliquer combien il faut que la situation politique en France change, ou cette cousine à la voix aussi criarde que la décoloration de ses cheveux, qui tient à nous rappeler que non, même en semaine, elle refuse catégoriquement de sortir sans son make-up. Quand on est un gamer, ce genre de situation a parfois tendance à transformer la réunion festive en attente interminable... Mais heureusement, cette année, PlayStation m'a gentiment proposé de tester Singstar Celebration : un jeu PS4 de la gamme Playlink auquel toute la famille pourra participer (à condition de posséder un ou deux smartphones).

“A Noel, j'ai allumé ma PS4”



Au lieu d'aborder les conséquences du plan de relance économique avec mon voisin de table, j'ai donc pris une grande inspiration, et j'ai lancé tout fort “Oh, et si on chantait ?”. Comme la musique adoucit les moeurs, tout le monde a été séduit par l'idée, enfin j'crois. Moi en vrai, j'avais grave le trac, car je suis encore hanté par mes souvenirs d'ados et les moqueries que j'avais enduré après la soirée karaoké de la colo de Saint-Plouzec les Bains (en même temps j'ai jamais été doué pour chanter du Claude François). Désolé, je m'égare, revenons à notre sujet. 

He-lllloooooOO ♫♫


Suite à ma proposition, j'ai donc branché la console, et on a alors commencé à parcourir les menus de ce Singstar. C'était sympa car le menu affiche une preview vidéo qui a permis de balayer la trentaine de titres inclus, avec de bons gros classiques classiques comme Oasis, U2 ou ABBA et aussi des trucs plus actuels comme Calvin Harris et Sia. Bref une playlist à base de titres à la cool et qui saura fédérer sans peine un public large grâce à des titres toujours mainstream mais jamais beauf.

L'école du smartphone d'argent



La licence Singstar n'est pas nouvelle, mais je n'avais jamais essayé jusqu'à maintenant. Ce qui m'a fait tenter l'aventure, c'est qu'il n'y a plus besoin d'acquérir un périphérique dédié : pas besoin d'investir dans un micro donc, et il suffit de télécharger l'appli "Singstar" sur son smartphone pour avoir de quoi se faire entendre. L'appli est compatible avec iOS et Android (je crois que c'est le cas de tous les jeux de la gamme Playlink). 


J'avais un peu peur que l'installation ou la configuration brisent un peu la spontanéité de la soirée, mais mes doutes furent rapidement estompés. En fait il suffit que le téléphone et la PS4 soient sur le même réseau wifi, et zou, tout est automatique. Rien à tester ni à calibrer : une simple image de micro avec une jauge de volume s'affiche au lancement de l'appli, et on peut chanter ! Plutôt bien foutu : on peut aussi chanter avec les mains libres si on dispose d'une caméra branchée à la PS4, ou tout simplement d'un casque micro branché sur la prise jack de la manette Dualshock.

Maitre chanteur



Une fois le titre lancé, il n'y a pas grand chose à dire : on voit le clip défiler en fond d'écran, on pousse le son de la TV, et on s'éclate. Pour moi qui suis timide (je sais que mon timbre de voix n'est pas des plus agréable à l'oreille) le fait d'être face aux clips m'a franchement aidé à me lâcher (un peu). 


En overlay sur l'écran, un guide de tonalité s'affiche, ce qui permet de corriger la hauteur des notes chantées si on est en dehors du ton. C'est le genre de moment qui m'angoissait mais qui fut généralement suivi d'un fou rire partagé, et qui aide en fait à savoir un peu mieux chanter. Plus on chante "propre" et plus le nombre de points monte. Et mine de rien, essais après essais, on se rend compte que son score s'améliore. J'ai trouvé ce système de poins très encourageant, et au final, je me dis que Singstar Celebrations est un jeu qui fait du bien à la confiance en soi ! Bonus : en tant que party game, il est possible de pousser la chansonnette à plusieurs en simultané, soit en duo tout le long, soit chacun son tour, façon "enfoirés du coeur". Le mode "fête" permet même d'avoir jusqu'à 8 participants distincts. Enfin, le mode communauté permet d'envoyer ses vidéos, et aussi de voir d'autres joueurs à travers le monde. Sorte de chatroulette des interprètes amateurs, on y croisera aussi bien des pré-ados qui s'éclatent sur Britney Spears, que des Stormtroopers qui dansent la tektonik, ou encore des "gogo dancer" en caleçon à la voix caverneuse. Un petit monde aussi éclectique que bon enfant, où tout le monde est réuni autour de la même passion sans se prendre la tête.

Le mode communauté est un vivier de gens à la fois bizarre et intéressants.



Le seul bémol que j'ai pu constater c'est que le catalogue est dédié à ceux qui connaissent un peu l'anglais (même si on peut hanter en "nanana", ça marche tout aussi bien tant que l'on a une note juste). Soyez prévenus : seules 2 chansons ont leur paroles en français, et en plus il faudra aller les chercher à l'unité dans le store intégré au jeu....

En résumé



Pour beaucoup d'entre nous, passer le cap de chanter en public demande un certain courage. Singstar Celebrations m'a permis de me libérer un peu de ce carcan, tout en permettant de passer un bon moment à plusieurs. Pour les initiés et les amateurs déjà à l'aise avec leur organe vocal, Singstar offrira certainement un petit moment de gloire grâce à des fonctionnalités sociales rigolotes. Idéal pour animer une soirée en famille ou entre potes, Singstar conjugue le loisir numérique avec une bonne dose de fou rires entre amis et est un titre parfait pour organiser des soirées mémorables à la maison. Le catalogue est soigneusement constitué, le nombre de titres largement suffisant pour s'éclater sans avoir à mettre la main au portefeuille, et la technologie de connexion aux smartphones fonctionne comme sur des roulettes. Pour peu que la playlist vous plaise, Singstar est un titre tout à fait recommandable.

Ça envoie du lourd :

- la playlist bien choisie
- le smartphone qui fait micro
 - un vrai party game pour jouer à plusieurs

Ça fait plouf :

- faut savoir chanter en anglais

Score final :

mercredi 13 décembre 2017

[Avis] Xenon Valkyrie + (Vita)

Si j'avais l'âme d'un explorateur spatial, je pense que je passerais mon temps à aller explorer des grottes et des souterrains sur des planètes éloignées. Ca à l'air cool dit comme ça, mais c'est vachement risqué vous me direz ! C'est pour ça que j'emmènerais avec moi un blaster et une épée. Après tout, quand on fait de la spéléo spatiale, on ne sait jamais trop sur quoi on tombe. Et surtout, pour me préparer au maximum et mettre toutes les chances de mon côté, je m'entrainerais d'abord en jouant à (ProjectXenon Valkyrie (+) sur Playstation Vita ! Tenté par l'aventure ? Allez viens, on va bien s'amuser !

Rogue à Billy


Mon perso s'arrête devant les restes d'un touriste imprudent, preuve que les tongs sont déconseillées en sorties spéléo !

Xenon Valkyrie est un roguelike spatial en pixel art. Derrière cette étiquette un peu pompeuse, il faut comprendre que le but du jeu est d'explorer des niveaux aléatoirement générés et que chaque partie implique de tout recommencer à zéro. "Quoi, de zéro ? Vous voulez dire que le permadeath est systématiquement activé ?", s'exclama Martine du secrétariat. Exactement, Martine, je vous confirme qu'on n'est pas ici pour rigoler. Car Xenon Valkyrie + est là pour nous apprendre la prudence, l'anticipation, et la mesure du risque. Un concept qui mettra certes nos nerfs à rude épreuve, mais qui offrira la contrepartie de nous préparer au mieux à l'éventualité d'une mission d'exploration spéléologique sur une quelconque planète inexplorée.

L'amour du risque



En vrai, les types de Diabolical Mind (le studio derrière ce soft) ne sont pas si sadiques que ça. En effet, au cours des runs, le joueur aura l'occasion de débloquer de manière permanente quelques bonus qui faciliteront la vie lors des explorations. Et heureusement, car avec une simple épée, la tâche de trouver un téléporteur vers le niveau suivant n'est pas chose aisée tant les pièges paraissent nombreux de prime abord. Chauves-souris qui volent dans la tronche, monstres explosifs, piques hors du sol et bestioles sautillantes se feront une joie de venir diminuer la (minuscule) dizaine de points de vie accordée à notre avatar en début de partie.
Entre chaque niveau il est possible de se ravitailler à l'épicerie du coin en se tapant la causette avec les PNJ.

 "Mais alors, c'est comme dans Spelunky ?", m'interrompit Martine. Oui Martine, absolument, Xenon Valkyrie + est fortement inspiré de Spelunky (mais en plus beau). On retrouve la même structure de niveaux : 2 sous-niveaux, puis un boss, pour un total de 7 mondes, et le même type de progression : le mot d'ordre est donc : on descend jusqu'à trouver la porte de sortie pour se téléporter au tableau suivant. Le parallèle s'arrête là. Pour avancer toujours plus loin, il faudra réussir à débloquer les bonus permanents, et pour cela, acquérir des fragments de "Teamerites". Ces cailloux précieux sont généralement obtenus dans les lootbox offertes après avoir vaincu un boss.

Les armes puissantes se trouvent exclusivement dans les coffre. Leur liste est consultable depuis le vaisseau.  


Il ne faudra pas oublier également de récupérer méthodiquement toutes les clés pour accéder au contenu des coffres. En effet, ces derniers contiennent une arme oscillant entre plutôt pas mal et carrément puissante. Au joueur ensuite de faire progresser son perso en dépenser des points de talent en phase avec le type d'arme trouvé. C'est grâce à ce mécanisme que Xenon Valkyrie + trouve le moyen de nous rendre accroc : le hasard joue une part à la fois subtile et décisive sur la partie, et pousse délicatement le joueur à retenter sa chance encore et encore...

Cheval qui rit


Le design de Xenon Valkyrie évoque autant les Bitmap Brothers que H.R. Giger


Si l'on prend plaisir à refaire maintes fois le même voyage dans ces niveaux, c'est également parce que les décors et le design sont un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles. Le pixel art maitrisé mêle un style à mi-chemin entre les univers manga et les oeuvres de H.R. Giger. A noter qu'une inutile option graphique de lissage des pixels est disponible, pour transformer les superbes sprites en bouillie floutée (qui ne servira qu'en cas de sortie sur une TV 4K). La partie audio n'est pas en reste avec des compositions chiptunes inspirées qui auront réussi à réconcilier mes oreilles avec le genre (de plus en plus insipide tant certains developpeurs indés abusent de la recette...). Pour finir, la durée de vie est fort appréciable (une bonne dizaine d'heures à vue de nez) sachant que son développeur a eu le bon goût d'ajouter un trophée platine.

En résumé



Si un jeu comportant “Xenon” dans son nom ne pouvait pas être fondamentalement mauvais, force est de constater que Xenon Valkyrie + propose une expérience de jeu sur Vita des plus agréables. Parties courtes, enjeux fort, difficulté exigeante et maniabilité réussie : le gameplay est à la fois simple et équilibré, même s'il paraitra abrupt à certains. Avec ses décors 16 bits sublimes, ses niveaux aléatoires, et sa centaine d'armes différentes, Xenon Valkyrie + se hisse sans problème aux cotés de La-Mulana ou de Spelunky, dont il est un peu le cousin façon Sci-Fy.


Les points forts :

- L'exploration des grottes spatiale, c'est la vie !
 - Bonne maniabilité
- Style graphique et sonore

Les warnings :

- Le guide de démarrage est trop succinct
- A quoi sert le chronomètre ?

Note finale :

samedi 9 décembre 2017

[Trailer] Le daedalic de Noel est arrivé!

Avec son animation sympa et une ambiance loufoque dans la lignée du génial Day Of The Tentacle : le jeu d'aventure en point n'click sur PS4 Deponia avait réussi à nous séduire à Noël dernier. Ainsi, si vous souhaitez occuper vos longues soirées d'hiver en famille, on ne saurait que trop vous recommander de jeter un oeil à Chaos On Deponia, sa suite qui raconte les nouvelles aventures de Rufus, désormais accompagné de sa copine Goal. De nouvelles énigmes, des contrôles revus et optimisés pour consoles, et une bonne dose d'humour façon cartoon sont au menu de ce nouvel épisode tout nouveau tout beau et dispo en VOSTFR sur le PSN depuis le 6 Décembre. Contrairement au format "épisodique" souvent utilisé dans les jeux narratif, l'histoire reste totalement indépendante du premier Deponia, même si l'éditeur promet quelle apportera les réponses nécessaires à ceux qui ont bouclé le premier opus... Si les jeux d'aventures sont votre tasse de thé, jetez donc un oeil aux superbes graphismes dessinés à la main dans le trailer officiel !