mardi 17 janvier 2017

De la poudreuse à gogo sur PS4

Vous habitez dans une région où la neige ne tombe pas et vous n'avez pas la possibilité de partir au ski cette année ? Rien n'est perdu : vous pourrez vous rattraper sans bouger de votre salon à condition de posséder une PS4 ! Et oui, les suédois déjà forts réputés pour leur petits pains grillés, se sont mis à la programmation. Et quoi de plus naturel pour une bande de programmeurs vivant sous une température moyenne annuelle de -25°C que de développer un jeu de moto des neiges ? Bref, nos amis de Zordix, déjà responsables du très jouissif Aqua Moto Racing Utopia ont publié un trailer de leur prochain jeu appelé Snow Moto Racing Freedom, une sorte de Gran Turismo dédiés aux motoneiges. Pas beaucoup d'autres infos, à part qu'on est tous d'accord sur le fait qu'ils aiment bien les noms compliqués.


mercredi 11 janvier 2017

Horizon Zero Dawn va tout déboiter !

Sony a publié ce jour la bande-annonce du prochain titre des créateurs de Killzone. On y apprend pas grand chose, mais plusieurs choses méritent d'être remarquées. D'abord on se rend compte combien l'environnement à l'air hyper travaillé. Ensuite, je ne peux pas m'empêcher de penser que l'héroine ressemble comme deux gouttes d'eau à Ygritte la sauvageonne sexy de Game Of Throne. Enfin on peut lire que "le jeu tirera pleinement profit de toute la puissance de la PS4 Pro". D'un côté c'est bien parce que ça signifie que la Pro aura bel et bien un intérêt pour les joueurs (hors VR), de l'autre côté, ça signifie que le rendu sur les PS4 classiques ne sera peut-être pas aussi impressionnant que ce trailer, et ça ne nous rassure pas forcément... Rendez-vous le 1er mars 2017 pour en avoir le coeur net sur cette exclu PS4 / PS4 Pro !


Plus d'informations sur le jeu : http://po.st/InfosHorizon

Précommander le jeu : http://po.st/PrecoHorizon
Toutes les actualités du jeu sur le blog PlayStation officiel : http://po.st/ActusHorizon
Voir ou revoir toutes les vidéos du jeu : http://po.st/PlaylistHorizon

dimanche 8 janvier 2017

[Avis] Mother Russia Bleeds (PS4)


Le beat'em all est un genre qui aura marqué les années 90. Ceux qui ont connu cette époque se rappellent sûrement avec enthousiasme de la saga Street Of Rage (dans leur salon) ou de la série Final Fight (au bar tabac du coin). Un bouton pour taper, un bouton pour sauter, et un joystick suffisent pour s'éclater : la recette est universelle. Aussi répétitif que ça puisse paraitre, même si tous les jeux du genre partagaient la même mécanique, on prenait toujours plaisir à taper du méchant au travers de nouveaux niveaux, de nouveaux persos, ou de nouveaux univers ! Les années passant, la 3D et les consoles de salon font tomber le genre dans l'oubli. Mais qu'à cela ne tienne car les parisiens du "Cartel Studio" ont décidé de raviver la flamme arcade, et nous présentent leur dernière création : Mother Russia Bleeds, un beat'em all pur jus, disponible dès aujourd'hui sur PS4 (et dispo aussi sur Steam depuis quelques mois même si c'est pas le sujet).


Rage de rue, rage de russe.


"Ivan, rentre tout de suite à la maison, tu as oublié de mettre ton écharpe" - la maman d'Ivan.

Mother Russia Bleeds est un jeu 2D avec un scrolling horizontal. Le perso peut se déplacer en haut en bas, et également sur le plan de la profondeur. Le but du jeu consiste à avancer en survivant aux vagues d'ennemis qui attaquent le joueur, généralement à main nues ou à l'arme blanche. Respectant les traditions comme il se doit, le début de partie commence par la sélection d'un personnage parmi quatre. Sergei et Boris proposent des carac équilibrées, Ivan est la grosse brute, et Natasha rattrape sa faible puissance par la rapidité. Une fois le perso validé, le niveau expose une courte introduction sous forme de dialogues pour dévoiler le scénario. Franchement bien foutue, l'histoire du jeu est glauque et (malheureusement) crédible en même temps. Mother Russia Bleeds narre au joueur l'histoire d'un camp de gitans envahi par l'armée russe. L'armée défonce le camp de gitans et les oblige à consommer du "kroko", une nouvelle drogue dure ravageant ses consommateurs. Le but du jeu : défendre ses frères devenus junkies et vaincre cette armée malveillante en leur mettant une bonne raclée. Au vu de ce scénario, on comprend assez rapidement pourquoi le jeu est classé PEGI 18. Je vous déconseille donc d'aller chercher votre petite soeur (ou petit frère) pour tester le mode couch coop! Car oui, comme à la bonne époque, il suffira d'appuyer sur start pour vos potes puissent rejoindre la partie en cours. Le jeu propose un total de 8 niveaux, les stages sont variés, et les boss bourrés d'adrénline sont impressionnants.


Bourre pif en 128 bits !


Sergei n'hésite pas une seule seconde avant d'affronter une armée de CRSà mans nues. On a des couilles ou on en a pas.

Considérer Mother Russia Bleed comme un énième beat'em all serait toutefois très réducteur. En effet, ce n'est pas parce son rendu est en pixel art qu'il refuse le modernisme. L'avantage d'aujourd'hui par rapport à l'époque 16 bits, c'est qu'on a une technologie éliminant beaucoup de soucis techniques qui empêchaient d'afficher trop de sprites ou trop de couleurs à l'écran. Du coup les dévelopeurs du Cartel s'en sont donné à coeur joie avec des gerbes de sang à gogo, et des effets de lumières et de particules en-veux-tu-en-voilà. Couplés à une animation très convaincante, ces effets contribuent à rendre l'expérience vraiment épique et oppressante. Mother Russia Bleeds se démarque également des classiques d'antan grâce à son game design et en particulier sa courbe de difficulté. Ca commence facile pour donner confiance, puis ça se met à piquer crescendo pour titiller notre égo de hardcore gamers. Contrairement aux jeux d'arcade souvent très exigeants, Mother Russia Bleeds arrive donc à rester tout à fait finissable par le commun des joueurs, tout en offrant un challenge suffisant aux progamers.
Sa bande sonore se veut elle aussi moderne. Oublions les musiques midi jouées à la au gameboy sur fond de synthé bontempi : l'excellente BO synthwave de Mother Russia Bleeds est HD, punchy et résolument brutale, elle sert tantôt à camper l'ambiance du niveau, tantôt à booster le joueur avec un son techno qui ne fait pas dans la dentelle. Le style n'est pas sans évoquer la bande son de Hotline Miami, un titre avec lequel Mother Russia Bleeds partage au final un certain nombre de points communs.


Conclusion


Huile essentielle de gaz lacrymogène, recette spéciale du KGB.

Vous êtes en manque de baston à grand coup de batte de baseball et de bouteilles cassées ? Ou vous avez simplement adoré Hotline Miami ? Jetez vous sur ce petit bijou ensanglanté qu'est Mother Russia Bleed, vous ne le regretterez pas. Gameplay viril mais abordable, graphismes pixellisés mais impressionnants : le jeu enchaine les moments épiques au travers de 8 vastes niveaux. Simple et brutal : ce beat'em all rentre facilement dans mon top 10 des défouloirs vidéoludiques ! Mais pensez bien à coucher vos enfants avant de démarrer une partie, ce jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains.

Mother Russia Bleed est génial parce que :

- son pixel art moderne est excellent
 - sa bande son fait des frissons dans le dos
- la difficulté est parfaitement ajustée

N'oubliez pas qu'il est :

- trop violent pour votre petite soeur
- glauque, sombre, et ultra violent

La note finale :

dimanche 1 janvier 2017

Meilleurs voeux à nos lecteurs !

(We ouiche you a merry christmas, and a ) Happy new year !
Présent sur les internet depuis 2011, le blog CollecZone vous souhaite une merveilleuse année à venir ! Avec beaucoup de gros titres annoncés pour cette année, le calendrier des gamers est déjà fort joliment rempli : occidentaux, nippons, indépendants ou au contraire gros blockbusters : 2017 semble bien partie pour nous apporter beaucoup de plaisir vidéoludique. Nous vous présentons nos voeux avec cette carte regroupant quelques un des titres qui nous hypent le plus pour cette année à venir. Arrivez-vous à tous les reconnaitre 😉 ?

samedi 17 décembre 2016

[Test] Aqua Moto Racing Utopia (PS4)



Qui se souvient de Wave Race 64 ? L'emblématique titre de la dernière console à cartouches de Nintendo avait su marquer les esprits. Personnellement, j'avais trouvé le jeu assez moyen à cause de sa jouabilité assez lourdingue (un avis personnel et partagé si on lit entre les lignes des critiques de l'époque). Pourtant malgré ce gros défaut, les Wave Race ont su garder une place de choix dans ma ludothèque. La raison de ce favoritisme ? J'ai la farouche impresion qu'aucun autre sport mécanique n'arrive à la cheville du jet ski quand il s'agit d'incarner "l'esprit arcade" : vagues de 3 mètres de haut, cascades au milieu des dauphins et sensations fortes au ras de l'eau : difficile de proposer un environnement plus cool! Et si, comme moi, vous n'habitez pas au bord d'un lagon tropical peuplé de dauphins, sachez que les finlandais de Zordix ont pensé à nous. Aqua Moto Racing Utopia est en effet dispo depuis quelques jours sur le PSN. Allez hop, 29,99€ dépensés et un download plus tard, on va tenter de savoir si la relève du classique de Nintendo est enfin arrivée!

L'eau, ça mouille !


Les environnements maritimes et leur différentes variations sont particulièrement réussis.
Si le bourdonnement et les splashs des jet-ski ont d'ordinaire tendance à m'agacer quand j'essaie de profiter d'un bain de soleil à la plage, je dois vous avouer que je suis à l'inverse en manque de ce genre de sensations quand il s'agit d'expérience vidéoludique. Pas grand chose à se mettre sous le creux de la dent tant le genre est sous représenté sur les consoles de la génération actuelle (et j'en ai marre d'attendre que Nintendo se sorte les doigts pour faire autre chose que du Mario). Pourtant, les hommages au genre ne manquent pas : on pense notamment aux GTA ou il est possible d'utiliser ce véhicule, ou encore à la scène où Nathan et Sully remontent le courant d'une rivière dans le premier Uncharted... Tout ça pour dre qu'Aqua Moto Racing Utopia est le bienvenu dans nos ludothèque ! Le début de partie n'est pas compliqué : on customise son perso (pas un luxe, tant certains modèles 3D font peur...) et ensuite on a le choix de suivre un didacticiel, ou non. Le tuto présente les bases du gameplay : trois compétences sont à maitriser : le virage serré, les "tricks", et les 360. Cette petite mise en bouche bien sympa donne un avant-goût des sensations procurées par Aqua Moto Racing Utopia : c'est coloré, les commandes répondent bien, et les tremplins invitent à piloter comme un foufou ! 

Un digne héritier


Le circuit de la mangrove sous la pluie est un véritable régal pour les yeux!
Une fois le tuto bouclé, direction le mode carrière ! Pour commencer, on n'a accès qu'à un seul engin (un jetski de base), et une seule compétition constituée de 4 courses faciles. Une fois la course lancée, Aqua Moto Racing conforte notre bonne impression ! La physique des vagues est réussie (primordial la physique de l'eau dans ce genre de jeu!) et la difficulté des opposants est bien dosée puisque j'ai pu finir aussi bien premier que huitième. Les environnements (au nombre de 10 différents) semblent bien variés et sont graphiquement flatteurs : ça va de la plage à la mangrove, en passant par la plateforme offshore et ses vagues monstrueuses 😎. Lors des compétitions, des pièces collectibles peuvent être récupérées pour donner des crédit et débloquer du matos et des courses supplémentaire. C'est classique et ça fait le job. Aqua Moto Racing remplit donc son contrat et arrive à capturer le feeling arcade que je recherchais. Est-il le meilleur jeu de moto des mers pour autant ? Pas forcément, car quelques ombres au tableau sont venues pondérer mon enthousiasme. D'une part la fluidité m'a donné l'impression que ça bougeait moins bien quand il y avait beaucoup de concurrents à l'écran. D'autre part l'habillage (menus, polices de caractères) ainsi que la partie sonore (musique, voix) sont un peu en dessous des standards du genre. Rien de catastrophique, mais quand même un peu brut de décoffrage - à l'image des modèles 3D des pilotes. Néanmoins, histoire de finir sur une bonne note, n'oublions pas de saluer la présence de modes multijoueurs assez élaborés. Le multi est possible aussi bien en ligne qu'en local (jusqu'à quatre joueurs en écran splité). Un digne hommage à la série Wave Race !

Conclusion


Aqua Moto Racing Utopia est un jeu indé qui a beaucoup de mérite : il réussit avec brio à raviver la flamme d'un genre qui semblait définitivement oublié sur nos consoles actuelles. De l'écume, des grosses vagues, des mangroves luxuriantes, et des parcours aqueux paradisiaques qui amènent beaucoup de fun : voilà le programme éclaboussant qu'il offre à son public. Certes, les menus et les modèles 3D de ses persos auraient gagné à être mieux finis, mais une fois plongé dans l'action, cela n'affecte pas le plaisir de jeu. Les sensations de pilotages sont vraiment bonnes avec une prise en main immédiate. Les 10 environnements différents, la météo changeante et les modes multijoueurs offrent une grande variété. En conclusion : si vous êtes tenté par ce titre, ne vous retenez pas : c'est de la bonne !


Les + + +:

- Enfin du jet-ski sur nexgen !
- Environnements et météo variés
 - Multi en local jusqu'à 4 joueurs

Les - - -:

- Menus un peu statiques
- Partie sonore moins soignée que les graphismes
-Fluidité pas toujours constante

Note finale :

jeudi 15 décembre 2016

[Bande-annonce] Danganronpa v3 : Killing Harmony

Conjuguant style kawaï tout mignon et ultra-violence, Danganronpa, le visual novel d'investigation criminelle revient officiellement en Europe en 2017. Ce troisième volet intitulé "Killing Harmony" ou plus sobrement "v3" fait partie de la série canonique, ce qui veut dire que l'on aura à nouveau droit aux phases d'enquêtes dans un huis clos réunissant 16 criminels, tous plus barrés les uns que les autres. NIS America annonce dans son communiqué que cet opus constitue "l’aventure la plus marquante et la plus grisante que la série ait connue." C'est chouette non ?
Et pour ceux qui auraient totalement loupé la série (ou ceux qui n'ont pas de Vita) vous pourrez vous rattraper en début d'année 2017 avec Danganronpa 1°2 Reloaded, qui n'est ni plus ni moins qu'un bundle PS4 réunissant les deux premiers épisodes. La série était en effet une exclu Vita jusqu'à présent, sauf pour le Japon qui avait connu la licence bien plus tôt sur PSP.


Caractéristiques : Un nouveau départ pour Danganronpa : oubliez toutes vos certitudes sur Danganronpa et découvrez une nouvelle galerie de « Ultimates » ! 
Enquêtez sur les meurtres : dans un monde où tout le monde lutte pour sa survie, les motivations de chacun ne sont pas si évidentes. Faites appel à vos talents pour résoudre chaque assassinat ou vous connaîtrez une fin horrible. 
Mentez, paniquez, débattez ! la réalité est le résultat de votre perception personnelle. Les séquences de procès menées tambour battant vous demanderont de mentir, d’avoir des éclairs de lucidité et de mettre votre sens de la logique à l’épreuve pour orienter vos camarades vers les bonnes conclusions.
De nouveaux mini-jeux : n’hésitez pas à profiter de nombreux mini-jeux pour mieux survivre à la folie ambiante et à la tension palpable pendant les procès !