mercredi 19 septembre 2012

[Test] Demolish Fist (arcade, Atomiswave)

Vous aimez les beat'them all ? Vous kiffez la touche Rock n' Roll de l'univers des jeux arcade ? Demolish Fist est peut être pour vous! Aujourd'hui facilement trouvable et à un tarif accessible (une cinquantaine d'euros en occasion et en version originale), ce titre arcade sera un moyen très économique d'occuper votre carte mère Atomiswave! Pour les joueurs qui découvrent, je rappelle que l'Atomiswave est un format d'arcade moderne compatible JAMMA créé par Sammy (filiale de SEGA), mais proposant également une sortie stéréo et surtout une sortie vidéo en 31 Khz (donc connectable directement sur n'importe quel moniteur VGA). Le système reprend l'architecture 3D de la Dreamcast, mais a connu finalement une majorité de titres en 2D (dont Metal Slug 6, Samurai Shodown 6, et Hokuto No Ken). Demolish Fist fait partie du pool des rares jeux exploitant la 3D de ce format arcade.

Flyer Demolish Fist Atomiswave
Flyer de Demolish Fist, Arcade, 2003

Gameplay


Bim, 16 hits dans ta face, avec le mode Vertigo !
Les touches ne sont pas expliquées mais c'est en fait archi-simple (on est dans un Beat après tout!) : B pour taper, C pour sauter. Il faut orienter le personnage dans les 4 directions pour fraper les ennemis qui cherchent à encercler le héros. Le déplacement est impossible pendant une frappe. Au bout d'un certain nombre de coups donnés, une jauge se remplit et l'appui simultané sur A + B + C déclenche une sorte de furie appelée mode "vertigo". Sorte de bullet time, le vertigo place le héros directement à coté de ses ennemis (le stick permet de sélectionner l'ennemi ciblé) et permet d'infliger un nombre de hits considérable à son adversaire pendant un laps de temps de 10s durant lequel le temps est gelé. L'effet est très grisant car d'une part il permet de venir à bout des puissant boss, et d'autre part il est amené par une cutscène en 3D soulignant l'intensité du moment. Autre feature très fun du titre : les méchants sont bien souvent armés : gourdins, tronçonneuses, sabres... et après un gentil rappel de notre supériorité physique, il est possible de ramasser leurs armes/objets pour les utiliser : effet saisissant quand on balance un taxi de 2 tonnes sur la tronche d'une bande de loubards! Petit regret : le scoring n'est pas particulièrement mis en avant dans ce jeu, et le hit counter est le seul indicateur qui permettra au joueur de briller devant les spectateurs - ou devant son coéquipier, puisque le jeu est jouable à 2 en coop. D'ailleurs, l'aide d'un partenaire est franchement bienvenue pour finir le jeu sereinement en réglage par défaut!
 

Graphisme


Ambiance baston de rues!
Le scénario commence en expliquant une sombre histoire de conspiration, à grand coup d'hélicoptères et de coucher de soleil. C'est assez quelconque et on a vite fait d'insérer la pièce pour découvrir le jeu. Le menu nous amène d'abord à devoir choisir un personnage parmi 4 aux caractéristiques différentes. Un bouton pour valider le choix, et hop, on se retrouve très vite à zoner dans des rues mal famées. La partie visuelle de Demolish Fist est tout à fait correcte pour un jeu de 2003, je dirais au niveau d'un titre Dreamcast. La fluidité est sans faille, et les 8 stages variés. Mais si la technique est propre, la direction artistiques m'a semblé un peu fade : les héros manquent clairement de charisme. L'animation est quelconque. Les adversaires naviguent entre burlesque et gothique, à moitié fantasy, à moitié futuriste. Le joueur se retrouve ainsi plongé au milieu d'un bestiaire certes original mais pas forcément harmonieux : bébés mutants empoisonnés (WTF ?), lézards portant des tronçonneuses, géants en imper noir avec des mains enflammées et autres bikers armés de battes seront de la partie. Le tout est jeté au milieu de décors qui sont eux beaucoup moins originaux, sympas mais jamais exceptionnels.

Musique et Sons


Même constat que pour le graphisme. Si la qualité globale est correcte, les musiques ne restent pas en tête, les coups ne donnent pas l'impression d'être particulièrement puissants, les voix digitalisées sont répétitives et pas forcément bien placées. On a clairement une meilleure qualité technique que sur MVS, mais les artistes sont en deça des hits qui ont été concoctés durant l'époque SNK. Les coups manquent de pêche, et les SFX sont trop discrets.

Conclusion


J'ai passé un bon moment à finir Demolish Fist. Le jeu est un des premier du support et laissera une impression en demi teinte pour le joueur avide de baston qui claque. Pas mauvais pour autant il fournit une expérience arcade "New Generation" (3D et 31 Khz, parfait pour une borne LCD) avec un prix aujourd'hui vraiment attractif - surtout si on le compare aux beat'em all à succès des années 90 (Cadillac & Dinosaurs, Alien Versus Predator...). Demolish Fist, c'est un bon défouloir pour ceux qui cherchent à taper du méchant en 3D, sans dépenser des centaines d'euros sur un Spike Out -  Model 3!

Les moins : 
 No High-Scores, qualité artistiques moyenne, coups un peu faiblards

Les plus :
 Prix cadeau, possibilité de ramasser tous les objets des ennemis,
la HD (31 Khz), technique 3D maitrisée  
Ma note : 11 / 20


Ami lecteur, cela me fera plaisir de lire ton commentaire sur cet article!
 Tu peux aussi me retrouver ici :

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as aimé mon billet, j'aimerais bien le savoir ! Et si tu n'as pas aimé aussi : bref, la parole est à toi !