mercredi 7 octobre 2015

[Test] The Talos Principle Deluxe Edition (PS4)


The Talos Principle ou Le Principe de Talos en bon français, est un jeu de puzzle en vue subjective. Presenté comme un portal-like en monde extérieur sur fond de réflexion philo-théologique, ce jeu a fait l'unanimité parmi les joueurs PC lors de sa sortie en 2014. Mais comme tout le monde le sait dans les milieux de bon goût les vrais gamers jouent sur des consoles PlayStation (hein ? moi, fanboy ?!), alors Devolver a pensé a nous, et nous offre un portage à la sauce ++, contenant le jeu de base plus l'extension Road To Gehenna. L'enthousiasme autour de ce titre étant vraiment puissant, Bandai Namco, un éditeur à la cool, a décidé de se joindre à la partie pour proposer une version physique du jeu. Joie et effervescence accompagnent donc cette sortie dans le coeur des vrais gamers. Mais toi, lecteur de bon goût, tu es sélectif et prudent. Ainsi tu te poses la question : est-ce un coup de bluff des éditeurs ou coup de génie des studios indépendants ? Tu as de la chance, car google t'a mené au bon endroit, puisque la réponse se trouve dans ce test...
Le mélange cybernétique / anciennes civilisations évoque la série Battlestar Galactica. 


Le principe des taloches


Au commencement, il y avait les énigmes de Doom. La clé bleue, puis la clé rouge, et enfin la jaune, et puis le niveau était torché, ça n'allait pas chercher loin, et ces "énigmes" étaient plus là pour rallonger la durée de vie du jeu que pour développer le cortex cérébral du public. Et puis arriva Portal qui révolutionnait le FPS en s'affranchissant totalement de la partie shoot pour au contraire faire la part belle à la réflexion. Peu de titres peuvent prétendre avoir assuré la relève de jeu d'énigmes en 3D. C'est pourtant huit ans plus tard que l'équipe de Croteam a réussi à dépoussiérer le genre. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit donc d'un FPS dans lequel les armes sont remplacées par des outils. Le monde est une sorte de jardin grec en ruine, baignant dans une ambiance mystique très originale. Ce jardin antique est découpé en plusieurs zones qui sont semées d'embuches : drones, tourelles mitrailleuses, barrières magnétiques et j'en passe. Les zones mettent en général trois ou quatre objets basiques à disposition : brouilleurs pour désactiver les pièges électriques, prismes propageant des faisceaux lasers, cubes blindés ... au joueur d'expérimenter et de manipuler ces outils pour ouvrir les portails, désamorcer les armes, etc. Vous avez compris le topo.  Echouez et vous serez désintégré puis reconduit aux portes du niveau. Réussissez et vous obtiendrez en récompense un "sigil", ce que d'autres appelleront tetrominos, mais moi je préfère appeler ça une récompense en forme de tétris 😎. Il faudra donc ultimement récolter l'intégralité de ces sigils pour accéder à...
Certains messages du terminal sont totalement flippants. Illuminatis inside. 


Une aventure philosophique et une réflexion sur la théologie !


Vous connaissez la chanteuse Tal ? J'ai pensé un instant vous faire en titre un jeu de mot du genre "le principe de Tal ? Ose !" Parce que dans ce jeu, il faut oser. Et puis, réunissant ce qu'il me restait d'amour propre, j'ai quand même modifié ce titre parce qu'il faut le dire : Le Principe de Talos est infiniment plus cérébral que les paroles de cette égérie de la naïveté ! En effet, au delà de la réflexion mathématique requise pour la résolution des puzzles, le jeu arrive brillamment à nous questionner sur le sens de la vie. Quelle est la valeur d'une vie ? Qu'est ce que l'immortalité ? Comment définir la vie ? Quel est le rôle du travail ? Autant de questions qui seront balancées à la face du joueur par le biais de votre meilleur ami : un terminal Unix. Les premiers instants du jeu laissent comprendre au joueur que l'entité que l'on incarne est un robot, totalement seul et lâché au beau milieu d'un jardin grec plein de ces épreuves à franchir. Après avoir résolu quelques puzzles, on tombe fortuitement sur un de ces terminaux, ce qui va quelque peu bouleverser les choses en piquant notre curiosité... Ce que contient cet ordinateur ? Une gigantesque (mais corrompue) base de données qui archive les notes d'autres personnes qui semblent êtres passées par ces puzzles. L'interface en mode texte est capable de dialogues basiques. C'est par le biais de questions bien placées que ces dialogues numériques vont amener le joueur dans une véritable introspection. En marge de ce voyage philosophique, le jeu s'adresse à notre avatar par une voix off appelée "Elohim". Cette voix off qui se présente comme un dieu invisible et omniscient nous promet l'immortalité, et surtout nous pose une condition absolue. Interdiction formelle d' entrer et de gravir les étages d'une gigantesque tour... Voilà donc une bonne raison de collectionner les récompenses des puzzles, puisque ceux qui oseront défier l'interdiction trouveront enfin à quoi servent ces petites pièces de Tetris. Impossible de vous en dire plus sans vous gâcher le plaisir de la découverte 😊, mais sachez que tout à un sens dans The Talos Principle.

La tour que Elohim nous interdit formellement de gravir. Combien seront nous à désobéir ?


Conclusion


Il me reste encore beaucoup à dire sur la richesse de ce jeu : du système de messagerie à la peinture sur les murs façon Dark Souls, au système de hints quand on est bloqué sur une énigme, sans oublier la variété et l'originalité de ces décors qui balaient plusieurs époques de l'antiquité (tombeaux égyptiens, jardins grecs...), la présence d'une météo variable, toutes les voix et textes traduits en Français... J'ai d'abord accroché à l'ambiance originale, et la difficulté agréablement dosée -nous ne sommes pas tous descendants de Sherlock Holmes. J'ai ensuite été poussé par la curiosité de savoir ce que cachait cette terrible tour enneigée. Au final, j'ai été littéralement scotché à l'écran. Plus qu'une simple collection de puzzles à la durée de vie faramineuse, The Talos Principle respire bon la qualité, et me surprend encore, heures de jeu après heures de jeu. J'ai beaucoup apprécié son scénario, vraiment intelligent pour une fois : rares sont les oeuvres vidéoludiques qui amènent le joueur à une réflexion aussi profonde sur l'existence et sur la religion. En quelques mots, ce jeu est une véritable perle.

On aime :
Les décors mystiques, vraiment original !
L'ambiance sonore réussie, et cohérente!
La capacité à surprendre le joueur.
Les énigmes qui te rendent plus fort en géométrie.
La durée de vie apportée par les 120 puzzles.
Pour une fois, un scénario vraiment intelligent !


On aurait aimé :
un petit mode coop multi ?

La note finale :



MENTION BAFFE PHILOSOPHIQUE.

3 commentaires:

  1. Mais trop ! Ce jeu rentre clairement dans mon top des meilleurs jeux de l'année ! Quelle claque !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis complètement d'accord avec toi, il n'y a pas de meilleurs jeux pour le moment ! C'est clairement celui qui me fait rester dans mon canap durant tout le weekend !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas ce jeu. Merci pour cet article, je vais surement visionner quelques vidéos sur YouTube histoire d’en connaitre un peu plus.

    RépondreSupprimer

Si tu as aimé mon billet, j'aimerais bien le savoir ! Et si tu n'as pas aimé aussi : bref, la parole est à toi !