samedi 30 septembre 2017

[Test] Uncharted, The Lost Legacy


Sorti à la fin du mois d'Août, The Lost Legacy est venu donner de la joie à mon écran en cette période de feuilles mortes et d'ondées automnales. Ultime épisode de la quadrilogie il était à la base prévu pour être un simple DLC à son excellence Uncharted 4. Et puis il a tellement plu aux managers de Sony qu'il a été décidé d'en faire un jeu en stand-alone. Et paf : 40 pièces d'or et 40 gigas de téléchargement seront donc nécessaires pour accéder à cet épisode ultime de la tétralogie la plus hollywoodienne de ces dernières années. Cet Uncharted 4.5 est il le nouveau le coup maitre du studio Naughty Dog, ou est-il un simple packs de niveau pour prétexter un dernier passage à la caisse des fans ? Voici notre point de vue.


En entrée : Bouddah aux pommes

Tous les champions sont d'accord sur le sujet : "la roue tourne tournera"

The Lost Legacy se présente comme un épilogue au dernier épisode paru l'an dernier. Nathan ayant pris sa retraite, c'est aux commande de la très entreprenante Chloe Frazer que nous allons vivre cette ultime aventure. Ca tombe car l'héroine brune bien connue des fans de la saga est depuis toujours ma favorite. Aux antipodes du cliché de la femme objet, Chloe incarne tout ce que j'aime dans l'image de la femme moderne : directe, audacieuse, et un peu farouche avec ce coté garçon manqué qui cache une faiblesse toute féminine... Elle est accompagnée de la peu recommandable Nadine Ross, la mercenaire rencontrée dans le dernier opus : instable, acerbe et au style plutôt tapageur. Autour de ce duo de choc, l'aventure va osciller entre moments de tension avec une Nadine toujours aussi nerveuse et imprévisible et moments de franche rigolade, grâce à l'humour increvable de l'ex-acolyte de Nathan. L'aventure en question nous emmène dans des lieux exotiques, fidèle à la tradition de la série, et nous fait visiter l'Inde, à la recherche d'une relique historique sacrée : la corne de Ganesh. Mais ce n'est pas tant l'exotisme des décors qui dépaysera l'habitué de la série. C'est surtout cette ambiance instaurée par l'héroisme au féminin qui m'aura marqué, avec un jeu d'actrices et des dialogues qui arrivent à mettre tout le monde d'accord tant le résultat est à la fois crédible et rafraichissant. Si d'un coté les Dead Or Alive ou autre Seran Kagura alimenteront toujours le feu des débats de type "le jeu vidéo est-il sexiste ?", The Lost Legacy est bien là pour rétablir la balance et prouver que oui : il est possible de conquérir un public de gamers sans user de clichés hyper-sexualisés.

Au dessert : Ganesh au chocolat 

Chloe dit Whoa. Sa maman lui avait pourtant déconseillé le parcours d'accrobranche urbaine en pleine mousson! 

Bon ok, vous l'aurez deviné en listant mes titres, ce test est rédigé à une heure où mon estomac réclame une bonne collation. Alors je vais résumer efficacement : si ses héroines culottées apportent un coup de frais au scénario, le concept de jeu reste un pur produit de la série Uncharted : on alterne donc la varape avec le gunfight, saupoudré d'un zeste de parkour et d'énigmes. Le rythme est plutôt décousu, et les 10 chapitres sont articulés autour d'une séquence d'exploration en 4x4 en monde ouvert, qui rappelle fortement "A Thief's End". Quelques petites nouveautés sont là, comme le sympathique crochetage qui saura mettre bien la pression au joueur 😃, et les armes silencieuses, un ajout bienvenu qui oriente le gameplay vers un style plus furtif, évitant avec élégance des gunfight jugés parfois répétitifs dans l'épisode précédent. Puisque le développement aura duré 9 mois seulement, le tout est bien entendu plus court que d'habitude. Cependant l'ensemble est plus hollywoodien que jamais, avec ce rythme qui semble dérouler un clin d'oeil et qui laisse à son spectateur une envie de partager le reste de la vie trépidante de ses protagonistes. Comme le dit ce fameux dicton de gamer : "ce qu'on perd en durée de vie, on le gagne en féérie", non ?


Une fin en eau de Bouddah ?

Oui, ceci est un screenshot du jeu. Non c'est pas sur PS4 Pro. J'en ai pleuré tellement c'est beau. 

Pour synthétiser, The Lost Legacy est pour moi l'épisode parfait. Plus court, mais aussi plus dense, disposant d'un jeu d'acteur qui se bonifie, et mettant en scène une héroine qui incarne cette meilleure amie virtuelle avec qui on rêverait de partir en rando. Le tout s'habille d'un ensemble en 3D toujours aussi époustouflant, qui se déplie avec maestria grâce à son scénario dont on se délecte de chaque rebondissement. Ainsi, il sera difficile de ne pas être convaincu par cette formule d'addon en stand-alone, même si pour l'apprécier à sa juste valeur, il vaut mieux avoir joué auparavant à "A Thief's End". C'est paradoxalement à cette unique condition que l'on pourra ressentir cette impression de déjà vu. Un sentiment qui constitue, à mon avis, le seul véritable reproche que l'on pourrait adresser à cet ultime épisode.

On se régale parce que :

- ses héroïnes sont formidables
- sa réalisation est à couper le souffle
 - son histoire constitue le point final de la série 

Vous êtes dispensés si :

- vous avez avalé les 4 Uncharted précédents d'une traite !

La note finale :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as aimé mon billet, j'aimerais bien le savoir ! Et si tu n'as pas aimé aussi : bref, la parole est à toi !