mardi 3 avril 2018

[Test] TT Isle Of Man - Ride On The Edge

Je sais pas vous, mais moi j'ai toujours rêvé de me mettre à la moto. La sensation de liberté, le bruit pétaradant et les lanières de cuir au guidon. Non sauf les lanières en cuir en fait. Alors un jour, je suis allé au magasin de moto du coin, en leur expliquant que j'avais l'âme d'un racer, et que je voulais me lancer ma carrière de pilote sur route. Le vendeur était un chic type, et il venait justement de recevoir un superbe CBR600RR probablement capable d'effectuer un trajet Paris-Bordeaux en moins de trois heures. Et puis, je ne sais pas si ce fut l'orage de grêle qui se mit à gronder dehors, ou bien la vision d'un panneau "attention, chaussée glissante" s'encastrant dans ma colonne vertébrale, mais je décidai de changer d'avis. J'ai trouvé que le déplacement à quatre roues avait du bon, et que j'assouvirais ma passion de course routière grâce à TT Isle Of Man, paru sur PS4 et dispo sur le PlayStation Store depuis le 18 mars 2018.

"Plat du jour : Travers de porcs, sauce motarde"


En soi, gagner une course de moto c'est pas très compliqué quand on est un type courageux. La recette consiste à envoyer les gaz "poignée dans le coin" quand on est en ligne droite, bien ralentir à l'approche des virages (mais pas trop), et savoir frotter le genou pour donner de l'angle au véhicule. C'est fort de ce constat que je commençai ma première course en mode partie rapide (au choix parmi 3 autres modes de jeu : tutoriel, carrière, et multijoueur).

Le résultat fut à la hauteur de mes craintes. Après un démarrage ma foi convaincant (je ne pensais pas qu'une 600cc atteigne les 200 km/h aussi vite à la sortie de ce petit village écossais!) une bordure de trottoir décida de son plein gré de foncer sur mon pneu. Mes talents ont heureusement permis d'ignorer ce détail, mais pendant que mon attention était occupée à corriger la trajectoire, un discret nid de poule se rajouta à l'équation déjà délicate. Ceci signa définitivement la perte de contrôle de la machine, qui glissa par terre sur 25 bons mètres, pendant que mon avatar nettoyait la chaussée de ses graviers (soyons fair-play, autant éviter une telle déconvenue à nos concurrents 😇).  Ce fut finalement le poteau d'éclairage qui décida qu'il était raisonnable de mettre court à cette séance de ventriglisse, au moyen d'un choc au son très sec. Bienvenue dans TT Isle Of Man, dont le sous-titre s'avère fort bien choisi.




Ride On The Edge


Le Tourist Trophy est une épreuve partageant plusieurs points communs avec l'univers du rallye. Premier point : on y participe avec un lancement en départ différé, un peu comme dans une étape de "spéciale". Second point partagé avec cette discipline de sport auto : la surface au sol est laissée en l'état. La compétition, ouverte aux pilotes amateurs, se déroule en effet sur des routes publiques qui permettent de circuler sur l'île le reste du temps. Il faudra donc composer avec une piste en goudron rafistolée, bordée de trottoirs, et d'accotements non stabilisés. Les concepteurs du jeu ont d'ailleurs pris le soin de modéliser ces multiples dangers sur la soixantaine de kilomètre de route du tracé officiel de la Snaefell Mountain (en plus de 9 circuits annexes d'une distance heureusement un peu plus courts).

En jouant à ce jeu, on se rend compte que la réputation de "compétition moto la plus dangereuse du monde" n'est pas usurpée! Cette sensation de danger constante est particulièrement bien rendue lorsque l'on passe en vue intérieure. Accompagnée des vibrations de la manette, celle-ci permet de vraiment ressentir les irrégularités de la surface sur laquelle on fonce à des vitesses effrayantes. Les mouvements de la fourche, et les débuts de glissades sont clairement retranscrits. L'impression de vitesse est très bien rendue grâce à l'angle de vue réglé bien comme il faut, et le réalisme est accru par les petits détails, comme par exemple  la salissure de la bulle de protection qui se recouvre progressivement de moucherons éclatés. Au final, j'ai vraiment aimé cette sensation de ne pas être obligé d'utiliser le frein pour gagner, mais plus par "instinct de survie". Le jeu baigne ainsi dans une ambiance "simcade" qui ratisse large : on peut y aller au feeling façon jeu d'arcade, ou s'y mettre plus posément, avec passage de vitesses manuel et gestion indépendante de la position du pilote par rapport à la moto.

La motarde qui monte au nez ?



Pour autant, TT Isle Of Man n'est pas totalement dénué de défauts. Si l'on ne le blâmera pas pour la quantité de ses tracés (il est officiellement dédié à une seule course), on reste un peu plus circonspect quant à l'efficacité des variations prévues pour éviter la lassitude du joueur, inévitable sur le long terme. Une option permet en effet de changer la période de la journée durant laquelle la course va se dérouler. L'option offre trois réglages : matin / midi / soirée qui sont tellement subtils qu'on voit à peine la différence une fois en jeu. Ni parcours de nuit, ni pluie battante ne viendront égayer la morne ambiance brumeuse si chère à cette île du Royaume Uni... et c'est bien dommage.


Par ailleurs,  l'habillage du jeu fournit le strict minimum : des menus sans saveur, des temps de chargement toujours un peu trop longs, et une vidéo d'intro qui se veut plus flegmatique que dynamisante. Cet habillage peine à convaincre surtout quant on le compare à ce qui se fait du coté des simus auto. Toutefois, difficile de faire la fine bouche tant les (bons) jeux de deux roues se font rares.

Conclusion



Ne boudons pas notre plaisir : TT Isle Of Man - Ride Of The Edge est fidèle à sa punchline ("conduire sur le fil") et saura marquer les esprit de ceux qui s'y essaient. Parmi ses points forts : les franches sensations de vitesse, l'ambiance insulaire, et une modélisation soignée des 60km de la course, approuvée par des pilotes vétérans ayant déjà remporté l'épreuve officielle. Autant de bonnes raisons de craquer sur ce jeu, même si le reste de son contenu ne casse pas trois pattes à un canard. 


Ça roule:

- la vue intérieure
- l'impression de vitesse
- la modélisation de la route
 - la présence du mode carrière

Gare à la glissade:

- décors un chouilla monotones
- menus austères

Score final :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as aimé mon billet, j'aimerais bien le savoir ! Et si tu n'as pas aimé aussi : bref, la parole est à toi !