vendredi 13 juillet 2018

[Avis] Sonic Mania Plus (PS4)



Sonic appartient sans aucun doute au club très restreint des mascottes les plus célèbres de l'univers JV. Véritable icône depuis maintenant plus de trente années, la réputation du hérisson bleu est néanmoins sur le déclin comparé à son homologue et concurrent Mario. La pauvre bestiole s'est vu petit à petit écartée des devants de la scène, la faute à une malédiction appelée le "Sonic Cycle". Sans plus attendre et sans vous raconter une énième fois l'Histoire de Sonic (ce que fait très bien le bouquin éponyme pour l'occasion, cf. notre critique de 2012) je vous propose donc de décortiquer dans ce test les caractéristiques de Sonic Mania Plus, ultime version du jeu de plateforme dont l'objectif avoué n'est ni plus ni moins que de retrouver l'essence de l'époque Megadrive !

”Le plus SONIC des jeux SONIC“



Alors que le plombier moustachu n'a cessé de gagner en popularité, pourquoi donc était-ce si compliqué pour la mascotte de SEGA ? Mon avis sur cette question est assez simple : Sonic était un très bon jeu dont le concept et les qualités reposaient sur un équilibre fortement lié au hardware de la  megadrive. L'arrivée des CD-ROM, de la 3D ou encore des écrans tactiles n'ont eu cesse de dénaturer ce qui faisait le charme de ce jeu de plateforme à la fois nerveux, pixelisé et dont le gameplay reposait sur une dualité exploration / speedrun. Chaque nouvelle tendance a porté un petit quelque chose qui rendait les nouveaux jeux Sonic tantôt trop lent, tantôt trop sérieux, parfois trop 3D, ou tout simplement trop chiant pour un joueur adulte... 
Les rêves de gosses se réveillent quand on retrouve à l'écran Sonic et son pote le renard à la queue touffue <3

Le Sonic-cycle c'est finalement l'aveu d'excellence de la version initiale : de la 2D rapide, des sprites 16bits et une inertie de déplacement savamment dosée ! Sans oublier des musiques typées MIDI, mais à la sauce funky ! Et des bruitages qui font pouic-pouic-schboing quand le hérisson saute sur des ressorts ! Et aussi un level design bourré de pièges vicieux mais qui permettent quand même de foncer à toute berzingue si on a le bon tempo ! Ben voilà, il aura donc fallu attendre vingt ans pour que Sonic Mania confirme que cette recette est la meilleure. Toutes les qualités naturelles de la mascotte à piquants sont à nouveaux réunies, et le résultat est sans appel.

”La PS4 ne serait qu'une Megadrive bodybuildée“ 



Refaire un jeu avec des conditions de succès héritées des années 90, ça a vraiment un intérêt ? On serait tenté évidemment de dire que c'est un peu con, qu'il suffit d'aller prendre l'air le dimanche sur une brocante pour se choper de quoi faire une aprem' retrogaming trankillou. Cet argument est à demi vrai. D'une part parce que trouver une megadrive avec tous ses (fragiles) câbles fonctionnels en 2018 n'est pas la tâche la plus aisée qui soit. D'autre part parce que la puissance des consoles actuelles a permis aux dévelopeurs de s'affranchir d'un max de contraintes. Pour ce genre de jeu, la PS4 délivre une puissance quasi infinie ! Elle affiche des millions de sprites sans sourciller, et sa mémoire permet de stocker des niveaux en HD gigantesques : bref, si les épisodes de l'époque composaient avec de grosses limites techniques, Sonic Mania Plus bénéficie, lui, d'une réalisation sans aucune concession. J'ai adoré les séquences cinématique façons dessin animé, les 60 images/secondes rigoureusement constantes et les niveaux au design magnifiquement ingénieux.
Le mode bis nous fait visiter les niveaux en jouant 2 personnages.
Ici Sonic et son pote Mighty le tatou (une des rares exclusivité de cette verison Plus).
D'ailleurs en parlant des niveaux, ceux ci sont découpés en 2 actes. L'acte 1 reprend des niveaux existant, sous une forme remastérisées. L'acte 2 expose des créations inédites. Ces niveaux reprennent donc le décor traditionnel mais passent à la vitesse supérieure en y ajoutant des passages secrets de folie, des nouveaux power ups (boucliers, bottes enflamées, bottes magnétiques...) et des boss qui débordent de créativité (ce serait salaud de vous en dire plus et de vous gâcher la surprise). Les menus acidulés, les niveaux bonus en mode 7... et plus généralement tout ce qui fait la "Sonic touch" a été conservé, revu et peaufiné jusqu'à obtenir un résultat idéal. Sans concession qu'on vous dit !

Sachez le : nos amis les hérissons adorent faire gonfler leurs biceps en effectuant des tractions.
Que dire de plus ? Avec l'adjonction d'un mode multijoueur à 4 en local, d'un mode contre la montre, d'un mode 'bis' queue de homard dans lequel chaque personnage peut utiliser son pouvoir spécial, de multiples options de rendu graphique... L'équipe de Christian Whitehead a fait un sans faute. Au bout de 10 minutes de jeu, en découvrant tout cela petit à petit, le joueur nostalgique que je suis avait la banane. Clamons le haut et fort : cette version est ultime, et Sonic Mania Plus se positionne comme l'un des meilleur jeu de plateforme en 2D de tout l'univers.

Final act



Sonic Mania Plus nous replonge d'une très belle manière dans nos années 16bits. L'esprit du Sonic The Hedgehog de 1991 est admirablement bien retranscrit dans cette version, tout en gommant les petites frustrations qui étaient liées de près ou de loin aux limites matérielles de la SEGA Megadrive. A installer d'urgence pour redécouvrir le génie de ce petit hérisson bleu et réveiller l'âme du gamin de 8 ans qui sommeille en chacun de nous ! La seule limite à votre enthousiasme pourrait être le fait d'avoir déjà acheté Sonic Mania sur la PSN, puisque le contenu de cette édition Plus est très similaire (un DLC devrait être proposé pour augmenté le Sonic Mania de base).

 Pourquoi ce jeu est le 'best Sonic ever' :

- les séquences de dessin animé
-des sons qui font pouic-pouic-schboooing
- des musiques qui me donnent envie de danser
- des palettes de couleur qui réchauffent le coeur
- des sprites trop bien animés
- des boss *vraiment* cools

on lui reproche :

- de ne pas avoir de trophée platine
- d'avoir un contenu très similaire à Sonic Mania

Score final :



Vidéo de gameplay (garantie sans spoiler)



1 commentaire:

Si tu as aimé mon billet, j'aimerais bien le savoir ! Et si tu n'as pas aimé aussi : bref, la parole est à toi !