dimanche 23 septembre 2012

[Ce que j'ai aimé dans...] Interstate'76

Interstate 76, Activision, 1997
Interstate' 76 c'était une ambiance unique de muscle cars armées jusqu'aux dents sur fond de musique funk. Véritable rupture en terme de gameplay et d'univers, le jeu est une sorte de GTA en plein Arizona accompagné d'une B.O. à tomber par terre. A mi-chemin entre Mad Max et Starsky et Hutch, 17 missions sont proposées pour retrouver la sœur du héros, kidnappée par des gangsters. Au cours des missions, le joueur pilote une sorte de Plymouth orange sur laquelle il peut monter différentes armes acquises au cours des parties. Il s'agissait de l'un des premier jeux en full 3D, et il faut admirer la modélisation des personnages et leur animation très naturelle, surtout quand on prend en compte que cela tournait sur un ordinateur avec 32 Mo de ram (soit environ 16 fois moins qu'un téléphone de 2012)! Le moteur 3D était disponible en version 100% soft ou pouvait utiliser les cartes accélératrices de type 3DFX qui étaient à ajouter en plus des cartes vidéo de l'époque (qui ne faisaient que de l'affichage 2D). A noter également qu'il s'agissait de l'un des premier jeux à avoir des cut-scènes utilisant le moteur 3D temps réel, zr avec un style très cinématographique (à voir dans la vidéo). Je suis déçu de voir que l'univers si particulier de ce titre n'aie jamais été utilisé dans les jeux sur console next-gen, parce que Interstate, c'était franchement groovy!



 

Aucun commentaire: