mardi 28 mai 2019

[Avis] Team Sonic Racing (ps4)


"Vroum vroum". Si vous aussi ce son vous a fait vibrer à chaque lancement de l'excellent Sonic & SEGA All Star Racing Transformed sur PS3 ou Vita, il y a des chances pour que vous soyez fortement intéressé par le nouveau jeu de course au couleur de Sonic ! Sorti en cette fin de mois de mai 2019, Team Sonic Racing est la dernière itération de Sumo Digital, le studio Londonien à l'origine de la série. Des super graphismes en full HD sur PS4, une jouabilité 100% arcade, et un gameplay basé sur la coopération... le titre arrive plein de promesses. Arrivera-t-il à s'installer durablement sur nos consoles, sera-t-il épargné par le terrible effet du "Sonic Cycle" ? (NDA : une loi empirique qui voudrait que les jeux Sonic soient ratés, une fois sur deux...) La réponse dans ce test!

Gran Sonico Sport



Alors la première chose qui frappe quand on lance le jeu, c'est bien évidemment ses graphismes ! Ca monte en résolution, ça change de style. Quand on avait l'impression autrefois que la voiture de Sonic était faite de plastique bleu, on pourra désormais clairement apprécier le rendu métallisé de la carrosserie de la Sonicmobile. Qui plus est, le véhicule est maintenant entièrement customisable grâce à des pièces de performance et des peintures qui modifient l'apparence. Les fans de tuning adoreront. Les décors, bien que resuscités de l'ancienne version, ont eux aussi subi un certain lifting. C'est neuf c'est frais, et ça sent bon la menthe !
Comme dans l'opus précédent, il faut suivre un chemin particulier pour débloquer petit à petit les épreuves du mode histoire
Malheureusement, la palette de couleurs si vive chère à l'époque Megadrive se retrouve passablement délavée. Les couleurs sont pâles, et les décors perdent en intensité. En comparant à son ainé sur PS3, j'ai eu l'impression de passer du monde de l'enfance, simple et coloré, au monde adulte, blanchi et aseptisé. Un peu dommage, surtout que les personnages et les voix, eux, sont restés ancrés dans cet univers infantile. D'ailleurs, on perd les personnages "adultes" de l'univers de SEGA (exit donc les Ryo Hazuki, B.D.Joe, Akira...) pour ne garder que les personnages de l'univers Sonic. Pourquoi pas, après tout, même si les nostalgiques auront forcément un petit pincement au coeur.

La résolution augmentée apporte un sacré lot de détail. Mais l'action va tellement vite qu'il est dur d'en profiter.
C'est finalement la partie sonore qui est la moins bouleversée. Sans surprise, l'OST est composée de grosses guitares rock, et les voix sont toujours délibérément teintées de cette délicieuse exagration issue de l'arcade (avec des personnages qui sont maintenant assez bavards lorsqu'ils sont en course!). "Ce super turbo est super!", s'exclame le hérisson. Le ton est franc, et le contenu est mièvre et digne d'une cour de récré : on aime ou on déteste. Bye bye la maturité Team Sonic Racing est là pour nous faire partager des moments de poilades en famille ou entre potes, et ça se sent !


Le team play avant tout !



Ce gimmick pourrait être la devise de ce nouvel opus! En effet : hors de question de doubler tout le monde pour humilier les autres avec ses techniques de pilotage. Dans Team Sonic Racing on joue par équipe de trois s'il vous plaît! Et la victoire sera attribuée en fonction du classement de chacun dans l'équipe. Pour renforcer cet esprit, plusieurs mécanismes ont été mis en place : le turbo RAZ permet d'annuler l'effet d'un accident en redonnant immédiatement de la vitesse, le turbo d'aspiration qui s'accumule en restant dans un tracé jaune symbolisant la trajectoire des copains, et l'échange d'items, qui se transforment en item plus puissant lorsqu'ils sont offert à un ami. L'idée est très bonne, et ça fonctionne pas mal quand il faut lisser les comportements des "mauvais perdants" (on en a tous dans sa famille) !
L'impression de vitesse est hyper présente, parfois même au détriment du framerate.

La formule de TSR n'est néanmoins pas sans défauts. La lisibilité globale de la partie souffre globalement de la multiplication de ces mécaniques. Quand on dispose d'un missile, il est plutôt difficile de savoir si on va tirer sur un allié ou un membre de l'équipe adverse. Cette lisibilité est certainement le plus grand défaut du titre : les icônes des items, en plus d'être pas particulièrement belles, sont assez peu parlantes. Les effets sont fort nombreux, faisant surbriller tantôt les adversaires, tantôt le véhicule du joueur, tantôt les trajectoires... La débâcle d'effets graphiques rend l'action difficile à suivre, et c'est encore plus compliqué lorsqu'on se retrouve en split screen pour un jeu jusqu'à 4 en local. Au final, les débutant ont l'impression de ne rien comprendre, et les joueurs confirmés se retrouvent à jouer sans forcément favoriser les membres de l'équipe... captant une trajectoire à l'aveugle ou offrant un item au petit bonheur la chance.


Team Sonic Cycle ?



Après un succès largement mérité il y a déjà sept ans, Sonic revient avec sa voiture sur les devants de la scène. Sa bagnole a perdu la faculté de se transformer en avion ou en bateau, et les copains de l'univers SEGA ont mis les voiles, alors l'heure est au soutien de ses amis les plus proches. Team Sonic Racing aurait pu réitérer le coup de génie, mais avec un tel pari à tenir, cet épisode PS4 a une saveur différente. 
Team Sonic Racing offre une base de jeu solidement construite, mais la surenchère graphique vient alourdir une recette qui était autrefois plus harmonieuse. Loin d'être mauvais malgré ses petits points faibles, Team Sonic Racing sera avant tout un excellent prétexte pour partager quelques bons moments à plusieurs devant l'écran, le tout dans une ambiance aseptisée par la bienveillance et l'amitié.

Team Sonic Racing a réussi à :

- instaurer un gameplay coop dans un jeu de course
- proposer un split screen à 4 joueurs
- nous faire sourire comme des gosses

On attend le prochain épisode pour :

- avoir des courses plus compréhensibles
- revoir les autres mascottes de SEGA
- jouer contre une IA moins cheatée


Note finale :

1 commentaire:

Dimitri a dit…

Très très bon article, on ressent le fan SEGA qui sommeille en toi de longue date et le fait que le sujet t'as pris aux tripes :) C'est effectivement dommage après la claque qu'a été Transformed d'y gagner côté graphismes mais d'y perdre en fonctionnalités... c'était vraiment top l'idée de passer en mode bateau ou avion. PS: ça a l'air vraiment + joli côté PS4 que Xbox.